Première CONVENTION de la société face au CANCER

Publié le par Harmonie


Cette Convention a pour but de lutter contre la « double peine » maladie-pauvreté. En effet, le cancer « isole », « appauvrit » et « exclut ». La maladie est un « facteur de précarité et de fragilité sociale aussi bien que matérielle » (Ministre de la Santé Roselyne Bachelot). Les patients atteints de cancer ont souvent des difficultés à conserver ou à récupérer leur emploi. Un quart des chefs d’entreprise avoue qu’il n’aurait pas les moyens de garder un salarié atteint de cancer dont l’absence dépasserait trois mois. Les malades voient leur accès au logement limité à cause des rejets de leurs demandes d’emprunts. Les assureurs augmentent également le prix des assurances en fonction de statistique de survie…

Cette première convention a rassemblé dimanche 23 novembre 2008 à la Grande Arche de la Défense, dans les Hauts-de-Seine, 2 200 participants venus de tous les horizons (patients et soignants, représentants d’associations, d’entreprises et de syndicats (de nouveaux acteurs jusque-là peu mobilisés)).

Des problèmes ont été soulevés depuis 10 ans. En 1998, les malades avaient pris la parole pour la première fois, ce qui avait servi de base au Plan cancer 2003-2007. Il est à présent nécessaire de passer à une deuxième étape afin de répondre aux problèmes de société. La lutte n’est plus exclusivement médicale, mais aussi sociétale.

L’un des principaux thèmes de cette convention de la société face au cancer est la précarité sociale induite par la maladie. D’après le Pr Francis Larra, président de la Ligue nationale contre le cancer, l’objectif est de « mobiliser la société tout entière de façon durable ». Elle a « la vie pour mission ».

Elle annonce la mise en place d’un processus conventionnel permettant de traiter tous les sujets. Ce 23 novembre était concentré sur les personnes concernées directement par le cancer (malades, proches, professionnels).

Un Observatoire Social National doté d’indicateurs a été créé afin d’évaluer les conditions de vie des malades et suivre leur évolution. Cela, dans le but de lutter contre ces inégalités.

En janvier, le Pr Jean-Pierre GRUNFELD aura remis au président Nicolas Sarkozy ses propositions pour un deuxième Plan cancer. Celui-ci souhaite que ce second Plan permette d’ici 2012 des avancées significatives en matière de recherche d’excellence, de prévention, d’accès aux soins et de lutte contre la douleur.

Une deuxième Convention sera organisée probablement dans deux ans pour mesurer les progrès obtenus.

On a la possibilité de s’inscrire sur le site www.convention-cancer.fr  afin de lutter à notre tour contre cette maladie : le cancer.

Source : http://fr.news.yahoo.com/3/20081123/thl-sante-cancer-convention-aa61a25.html

             www.ligue-cancer.asso.fr/article/download/1973

Commenter cet article