Gastro-entérite - Activité épidémique : 1 100 000 personnes ont consulté leur médecin généraliste en 5 semaines

Publié le par Mathieu

La gastroentérite est un trouble digestif fulgurant qui cause nausées, vomissements, crampes à l’abdomen et diarrhée. Elle affecte à la fois l’estomac et l’intestin, dont les parois deviennent temporairement enflammées. Dans la majorité des cas, cette affection est de courte durée. Les symptômes disparaissent au bout d'un à trois jours.


La gastroentérite est provoquée par de nombreux virus, bactéries ou autres micro-organismes qui contaminent la nourriture ou l’eau. L’intensité des symptômes varie selon la cause.


La gastroentérite se contracte soit par intoxication alimentaire, soit par le contact avec les selles ou les vomissements de personnes victimes d’une gastroentérite infectieuse. Une personne est contagieuse à partir du moment où les symptômes débutent, et ce, jusqu’à environ 48 heures après leur disparition.

Point épidémiologique au 6 janvier 2008

 

Pour la semaine n°01 du 29 décembre 2008 au 04 janvier 2009, d’après le Réseau Sentinelles l’incidence nationale de la diarrhée aiguë ayant conduit à une consultation de médecin généraliste a été de  479 cas pour 100 000 habitants au-dessus du seuil épidémique (284 cas pour 100 000 habitants).

 

Concernant les cas rapportés, l’âge médian était de 31 ans (de 1 mois à 95 ans). Les hommes représentaient 42% des cas. Pour 4 patients une hospitalisation a été demandée par le médecin généraliste (<1%).

Au niveau régional, dix-sept régions avaient dépassé le seuil épidémique au 4 janvier 2009, les incidences les plus élevées ont été notées en : Corse (836 cas pour 100 000 habitants), Provence-Alpes-Côte-d’Azur (584), Auvergne (532), Haute-Normandie (497), Centre (477), Bretagne (467), Franche-Comté (458), Picardie (457), Languedoc-Roussillon (433) et Alsace (424).

Les modèles de prévision montrent qu’après un premier pic durant la semaine 2008s51 et une pause due à la traditionnelle « trêve des confiseurs », l’apparente reprise de l’épidémie devrait laisser place à la décrue de l’incidence d’ici une ou deux semaines.

 

http://websenti.b3e.jussieu.fr/sentiweb/#

http://www.invs.sante.fr/surveillance/gastro_enterites/2008_2009/gea_060109/index.htm

Publié dans Epidémie

Commenter cet article