Etudes sur l’hérédité des maladies Mentales

Publié le par Anthony

Une enquête de cohorte a été menée sur 9 009 202 suédois entre 1973 et 2004. L'objectif de cette étude était de déterminer, pour une personne donnée, le risque d'être atteinte de schizophrénie ou de psychose maniaco-dépressive (également appelés troubles bipolaires) en fonction de la présence ou non dans sa famille de malades souffrant de l'une ou l'autre pathologie.

Cette étude publiée dans la revue médicale britannique « The Lancet » a permis d’analyser la transmission au sein des familles de la schizophrénie et de la psychose maniaco-dépressive. Pour cette analyse, le professeur Paul Lichtenstein, épidémiologiste au sein de l'Institut Karolinska à Stockholm, et toute son équipe ont utilisé :

 

- Les fichiers d'état civil qui contiennent des informations sur tous les enfants et leurs parents en Suède.

- Les registres des hôpitaux psychiatriques, qui comprennent toutes les admissions de patients hospitalisés en psychiatrie en Suède.

 

Les données concernaient une population de plus de 2 millions de familles. Parmi cette population, on comptait 35 985 cas de schizophrénie et 40 487 cas de psychose maniaco-dépressive. Les risques pour la schizophrénie, trouble bipolaire, et de leur comorbidité ont été évalués pour les parents biologiques et adoptifs, les descendants, frères et demi-frères et sœurs de probants d’une des maladies.

 

Voici quelques résultats de cette étude :

 

Tableau récapitulatif :

 

Maladies

 

 

Situation

Pour la schizophrénie

Pour les troubles bipolaires

Les demi-frères et sœurs du coté de la mère avec antécédents familiaux

RR = 3.6

IC à 95% : [2.3 ; 5.5]

RR = 4.5

IC à 95% : [2.7 ; 7.4]

Les demi-frères et sœurs du coté du père avec antécédents familiaux

RR = 2.7

IC à 95% : [1.9 ; 3.8]

RR = 2.4

IC à 95% : [1.4 ; 4.1]

Les frères et sœurs avec antécédents familiaux

RR = 9

IC à 95% : [8.5 ; 11.6]

RR = 7.9

IC à 95% : [7.1 ; 8.8]

              


                   - Si l'on a un frère ou une sœur schizophrène, on a 3,7 fois plus de risques d'être bipolaire et réciproquement.

       - Si l'on a un frère ou une sœur bipolaire, on a 3,9 fois plus de risques d'être schizophrène.

       - Les enfants adoptés, de parents biologiques qui présentaient des troubles bipolaires, ont également un risque accru de développer une schizophrénie.

       -  Le risque est 9 fois plus important quand on a un frère ou une sœur schizophrène.

 

Ainsi grâce à cette étude, nous pouvons en tirer plusieurs conclusions :

 

- Ces deux maladies ont des origines communes

- Il existe une transmission génétique pour ces affections.

 

Les résultats confirment le caractère largement héréditaire de ces affections (64 % pour la schizophrénie et 59 % pour les troubles bipolaires).

 

 

Source :
http://www.lefigaro.fr/sante/2009/01/16/01004-20090116ARTFIG00275-enquete-sur-l-heredite-des-maladies-mentales-.php
http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(09)60072-6/fulltext

Publié dans Liens maladie-facteurs

Commenter cet article